Technique pour méditer

Technique pour méditer

 

Pas besoin de robe safran, promis. Mais la méditation libère de la dopamine, de la sérotonine, de l’ocytocine et des endorphines. Et c’est moins cher que le Crossfit. 3000 ans de pratique bouddhiste, ça a du bon, non ?

 

Utile pour diminuer stress et anxiété.

Voici ma recette pour la méditation de pleine conscience :

Asseyez-vous bien droit. Si vous pouvez le faire sans soutien du dos, par exemple sur le sol sur un coussin, tant mieux pour vous. Si vous avez besoin d’une chaise à dossier droit, faites-le. Si vous ne pouvez pas vous asseoir du tout, ce n’est pas grave non plus. Mettez-vous dans la position la plus confortable. La raison pour laquelle il est préférable de s’asseoir plutôt que de s’allonger est que l’objectif est de se réveiller et non de s’endormir. Mais le but est aussi de ne pas avoir une putain de douleur, alors n’insistez pas.

 

Faites une mise au point douce pour que vos yeux ne soient pas fermés, mais qu’ils voient sans vraiment voir. Vous voyez ce que je veux dire. Soyez visuellement espacés parce que ce à quoi vous allez vraiment prêter attention est à l’intérieur de vous. “

” Et maintenant vous allez inspirer et expirer. Et concentrez-vous sur votre respiration. Si vous n’avez jamais fait ça avant, ça va être bizarre et difficile. Mais pour information, si vous l’avez fait un million de fois, il y a de fortes chances que ce soit encore bizarre et difficile.

 

Si vous vous surprenez à être distrait, qualifiez simplement cela de “pensée” et retournez vous concentrer sur votre respiration. Penser n’est pas du tout un échec. Cela va arriver. Et le fait de le remarquer et de ramener l’esprit au moment présent est le but. C’est donc une victoire totale. “

 

” Traitez vos réactions corporelles comme n’importe quelle autre pensée aléatoire. Les démangeaisons sont courantes. Si vous vous surprenez à vous gratter, dites-vous que vous y pensez trois fois avant de succomber à l’envie de vous gratter. Vous pourriez être surpris de voir combien de fois votre cerveau crée des choses sur lesquelles vous pouvez vous concentrer. Bien sûr, si vous avez une douleur réelle, ne l’ignorez jamais. Réorganisez-vous pour être plus à l’aise et ne jouez pas les héros.

 

Beaucoup de personnes se sentent mal pendant la méditation, pensant qu’elles sont nulles parce qu’elles sont continuellement distraites par des pensées bavardes. Ce n’est pas grave. Votre cerveau cherche désespérément à raconter une histoire. Toutes sortes de choses distrayantes vont surgir. Vous allez penser à ce que vous devez cuisiner pour le dîner. Ou à une conversation que vous avez eue au travail. Ou à la question de savoir si vous devez ou non acheter de nouvelles baskets ou aller au cinéma ce week-end. “

 

” Je ne vais même pas prétendre que ces conneries sont faciles à faire quand on est dans les vapes. Mais c’est important d’essayer au moins. Parce qu’une partie d’une attaque de panique est constituée par les histoires que notre cerveau commence à nous raconter sur l’attaque elle-même. Et ce n’est généralement pas une belle histoire. Les substances chimiques libérées pendant une crise d’anxiété ou de panique sont conçues pour accélérer la respiration et faire battre le cœur. Votre cerveau commence alors à insister sur le fait que vous allez avoir une crise cardiaque ou que vous allez arrêter de respirer. Ce n’est pas ce qui va se passer. Lorsque vous vous surprenez à penser ainsi, rappelez-vous que c’est une réponse biochimique, mais pas la réalité. “

 

” Et voici la chose à propos de la méditation de pleine conscience … la recherche montre qu’elle perturbe le processus de narration du réseau par défaut. Nous avions l’habitude de penser que le seul moyen d’y parvenir était d’être distrait par des événements et des stimuli extérieurs, mais le contraire fonctionne aussi.

 

Continuez donc à respirer. L’effort continu et conscient de respirer et de se détendre ralentira le rythme cardiaque et vous aidera à faire circuler plus d’oxygène. C’est un contrepoids chimique littéral. Et cela donne à votre cerveau l’espace dont il a besoin pour se raconter de nouvelles histoires. “

Autres articles

savoir dire NON

Gérer mentalement l’habitude de plaire aux gens https://youtu.be/SmULAVtIBM8 Gérer mentalement